Remplacement de la taxe d’habitation : cachez cette vérité que l’on ne saurait voir

Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen,
Président des Patriotes.

 

Dans un éclair de vérité qui a échappé à la communication intensive du couple exécutif, Mme Gourault, ministre auprès du ministre de l’Intérieur, a déclaré qu’un nouvel impôt « plus juste » viendrait remplacer à terme la taxe d’habitation.

 

Cette annonce est venue soudainement démystifier la promesse magique du président Macron de supprimer la taxe d’habitation sans contrecoup pour les Français.

 

Il apparaît en effet aujourd’hui que l’augmentation de la CSG ne suffira pas à compenser les pertes de recettes pour les collectivités liées à la disparition de cette taxe, et ce d’autant plus que le gouvernement s’est engagé sur la voie d’une suppression intégrale de la taxe d’habitation, après l’exonération de 80 % des Français.

 

Les tentatives d’étouffement de la vérité par le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Lemaire, n’y changeront rien. Mme Gourault n’a pas pu sortir cette annonce, au demeurant très logique, de n’importe où. A l’évidence, elle n’a fait qu’ébruiter une vérité qu’il fallait taire et sur laquelle, par amateurisme, le Premier ministre ou son ministre de tutelle ont simplement dû oublier de la « briefer ».

 

Les Français doivent comprendre qu’en matière fiscale la magie n’existe pas. Ce que l’on donne d’une main est toujours reprise de l’autre, surtout lorsque ces mains, liées par Bruxelles, ne sont plus libres de relancer la machine économique et donc de recréer de la valeur en France, seul moyen d’augmenter les recettes fiscales sans augmenter l’impôt.