Par respect pour les malheureuses victimes du fondamentalisme islamiste, nous avons le devoir d’agir enfin.