Climat : Macron reprend les habits d’enfumeur public.

Communiqué de presse de Florian Philippot
Député français au Parlement européen,
Président des Patriotes.

 

Emmanuel Macron est au climat ce que Nicolas Sarkozy était à la sécurité ou à l’immigration : un enfumeur public.

 

Alors que s’ouvre aujourd’hui près de Paris un nouveau sommet sur le climat, le Président de la République s’agite, pointe du doigt le président américain, occupe à bon compte l’espace médiatique mais concrètement ne fait rien. Pire, il aggrave même toutes les politiques nocives pour le climat et l’environnement, à commencer par les traités de libre-échange négociés par Bruxelles (CETA, JEFTA, etc.).

 

Ce que les Français attendent pour le bien de la planète c’est une politique ambitieuse de relocalisation des industries et des services, de développement des circuits courts et de soutien à la filière des énergies propres. Une telle ambition suppose bien entendu d’avoir les mains libres, de maîtriser tous les leviers de notre politique économique (monnaie, budget, commerce) et donc de se libérer de l’Union européenne qui, pour l’heure, n’autorise même pas le Président de la République à interdire en France un simple herbicide comme le glyphosate.

 

Les Patriotes sont le seul mouvement à proposer cette transition écologique en se donnant les moyens d’une action efficace, par un retour de notre pleine et entière souveraineté dont le premier acte sera de retirer la France des traités de libre-échange du type CETA et JEFTA.

 

Les mouvements de bras et les paroles creuses d’Emmanuel Macron ne peuvent satisfaire que ceux qui font semblant d’agir pour ne rien changer, à savoir les grands groupes et la finance internationale, pour qui ces sommets ne sont que l’occasion de s’acheter une bonne conscience et d’endormir les opinions publiques.

Les Patriotes désignent leur candidate pour la législative partielle du Val-d’Oise.

Communiqué de presse des Patriotes

 

Dans le cadre de l’élection législative partielle qui se déroulera dans la 1ère circonscription du Val-d’Oise les dimanches 28 janvier et 4 février prochains, Les Patriotes seront représentés par Mme Denise Cornet, retraitée, ancienne secrétaire médicale et personnalité très implantée localement.

 

Mme Cornet était candidate du Front National sur cette même circonscription lors des élections législatives de juin dernier. Déçue comme beaucoup de Français par les évolutions récentes du Front National, Mme Cornet a rejoint Les Patriotes, soucieuse de poursuivre au sein de ce nouveau mouvement son combat contre les injustices sociales et pour la liberté de la France.

 

Militante de terrain, Mme Cornet est une personnalité qui a montré à de nombreuses reprises toute sa pugnacité. C’est elle qui est à l’origine du recours devant le Conseil constitutionnel ayant entraîné l’invalidation de l’élection de la députée LREM Mme Muller-Quoy.

 

Florian Philippot, président des Patriotes, viendra naturellement soutenir Mme Cornet sur le terrain dans le courant du mois de janvier.