Face au développement de l’intelligence artificielle, les puissances mondiales doivent organiser un livre blanc de la sécurité numérique mondiale.

Communiqué de presse de Cyril Martinez,

Référent national Les Patriotes au Numérique et à l’Innovation

 
Un rapport de vingt-six experts publié ce 21 février avertit les puissances occidentales sur les risques encourus par le développement de l’Intelligence Artificielle (IA) dans les institutions étatiques et critiques à l’horizon 2025-2030. En outre, ce rapport sonne l’alarme sur les risques d’une utilisation malveillante de l’intelligence artificielle par des cybercriminels, Etats voyous ou cyberterroristes. L’expansion et le développement de la technologie numérique sans précédent depuis ces dernières années ne sont en effet pas suivis de mesures sécuritaires efficientes et concrètes.
 
Malheureusement, force est de constater que l’écrasante majorité des politiques ne parvient pas à organiser une grande coalition mondiale visant à réguler des frontières numériques garantes de l’indépendance et de la souveraineté numériques des Etats-Nations ; sûrement par méconnaissance des sujets portés sur le numérique et l’innovation.
 
L’enjeu du développement de l’Intelligence Artificielle, vecteur de soft power, est crucial en ce qu’il va contribuer très prochainement à la régulation et l’organisation numérique de grandes institutions et infrastructures critiques, dont le possible affaiblissement pourrait conduire à de graves incidents diplomatiques, voire au déclenchement de guerres. Ce rapport doit désormais sensibiliser nos dirigeants pour qu’ils se saisissent de la question essentielle de l’ingérence numérique étrangère dans les institutions étatiques qui participent à la transition numérique.
 
Le mouvement Les Patriotes appelle à une réaction rapide des puissances mondiales, en vue d’établir un grand livre blanc de la sécurité numérique. Comme nous le formulions dans notre premier livret thématique, l’essor du numérique ne saurait se faire sans une connaissance et une expertise approfondies de la cybersécurité. Il apparaît désormais comme urgent que les grandes nations doivent se saisir de ces nouveaux défis interconnectés et complexes.